Les points sensibles d’effraction lors d’un cambriolage

Par où passent donc les cambrioleurs ? La porte ? Les fenêtres ? La véranda ? Pour « deviner » quel sera le point d’effraction par lequel les cambrioleurs entreront dans votre habitation, il faut effectuer une étude sur la configuration de votre résidence… ou, plus simplement, vous imaginer en tant que cambrioleur. Par où pourriez-vous passer si vous vouliez vraiment pénétrer dans votre maison ? Quels points d’entrée privilégieriez-vous sans vous faire repérer ?

Les points d’effraction

Protéger sa maison des cambriolagesIl existe des études officielles quant aux points d’effraction ‘traditionnellement’ utilisés par les cambrioleurs. Si l’on considère celle de l’ONRDP (Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales), les cambrioleurs passent plutôt par la porte d’entrée. Cela dit, il est inutile de consolider cet endroit uniquement, en achetant le nec plus ultra des portes blindées. Prenez les résultats des études et les dires des fabricants de portes blindées avec une pincée de sel. Tous vous diront que plus de la moitié des cambrioleurs passent par la porte et que deux cambrioleurs sur 10 passent par la fenêtre.

Mais considérez également que :

  • La manière dont les tentatives d’effraction sont comptabilisées peut fausser l’interprétation des chiffres présentés dans les études et par les fabricants. Il y a les cambriolages… et les cambriolages avec vol. Si l’on considère les cambriolages avec vol, les chiffres ne sont pas les mêmes : moins de la moitié – 47% pour être exact – des cambrioleurs passent par la porte et un tiers (ou presque : 31%) par la fenêtre
  • Les chiffres sont différents en fonction de l’habitation : on ne pénètre pas de la même manière dans une maison individuelle que dans un appartement ! Saviez-vous que 40% des Français qui sont victimes d’un cambriolage vivent en appartement ? Bien évidemment, ce sont les portes plutôt que les fenêtres qui seront fracturées dans ces habitations.
  • La définition d’une « porte » n’est pas très claire : une porte peut très bien être la porte d’entrée comme celle qui mène au garage ou aux dépendances.

Cambriolage par la porte ou par les fenêtre ?

Quoi qu’il en soit, l’étude de l’ONRDP indique que lorsque les cambrioleurs tentent d’entrer par la fenêtre, cela mène plus souvent à un vol que ceux qui passent par la porte.

La configuration de votre habitation permet également aux cambrioleurs de penser l’effraction différemment : si vous avez une grande baie vitrée ou une fenêtre ou une porte dans une dépendance, il est probable que le cambrioleur choisira cet endroit comme point d’entrée plutôt que la porte principale. Ces points sont d’ailleurs souvent plus faciles à fracturer que la porte d’entrée et sont placés à l’abri des regards des voisins. Dans une telle habitation, il n’est probablement pas judicieux de sécuriser la porte d’entrée ! Optez plutôt pour un système d’alarme performant.

En se référant aux cambriolages commis dans un logement principal avec vol, presque la moitié (46%) des cambrioleurs empruntent la porte et 35% (seulement) la fenêtre. Mais il existe une différence entre maison individuelle et appartement – des chiffres non communiqués dans les études de l’ONRDP.

Mettez-vous dans la peau d’un cambrioleur et constatez par vous-même à quel point il peut être facile de forcer des ouvertures autres que la porte d’entrée. Combien de temps résistent-elles à l’intrusion ?

Dans un appartement, la logique veut que la porte d’entrée soit le point névralgique de l’habitation. Il sera donc plus intelligent et plus censé de considérer un investissement dans la sécurisation de celle-ci. Plutôt que d’investir dans des alarmes, je vous conseille plutôt l’achat d’une porte blindée pour sécuriser l’accès de votre appartement.